48 heures à Philadelphie

Quelques jours après notre mariage civil, l’envie nous a pris de partir de nouveau sur la route. Notre première idée était de faire un tour d’Europe en voiture, avant de se dire :  » et pourquoi pas la Côte Est des États-Unis ? « . Bref la décision fut vite prise, ça sera les États-Unis !

Malgré notre organisation habituelle, nous avons décidé pour ce voyage de faire confiance à Évasion USA. Cette agence de voyages nous a livré un séjour clé en mains en réservant pour nous les vols, hôtels et moyens de locomotion (billets de train et location de voiture). Ce fut un véritable gain de temps et d’énergie qui nous a permis de nous concentrer sur le plus important : trouver les meilleures adresses à tester et activités à faire.

La première étape de notre road trip fut Philadelphie, ou Philly comme disent les locaux. Philly est une ville assez peu touristique pour les Européens, ou tout du moins ce n’est pas une ville qui nous vient tout de suite à l’esprit lorsque l’on décide de voyager aux Etats-Unis (sauf pour les fans de Rocky Balboa !). Pourtant, Philly a joué un rôle essentiel dans l’histoire du pays et ce fut d’ailleurs la première capitale américaine. Pour être honnête, ce n’est pas l’histoire de la ville qui nous a séduits au départ mais plutôt le fait que le street art y soit omniprésent !

Nous ne regrettons pas notre choix car nous sommes tombés sous le charme de Philly, une ville à taille humaine où l’offre culturelle, artistique et culinaire est incroyablement variée. Assez de blablas, on vous emmène à la découverte de la ville à travers une petite vidéo et une description de ses différents quartiers et de ses meilleures adresses.

Pour retrouver toutes nos bonnes adresses à Philadelphie, n’hésitez pas à nous suivre sur l’application Mapstr → notre pseudo : @weekends.a.2

Old City


Old City concentre sur quelques rues de nombreux sites historiques qui ont marqué l’histoire des Etats-Unis. C’est ici que l’on trouve notamment l’Independance Hall, le lieu où fut élaborée la déclaration d’indépendance des États-Unis, ou encore la maison de Betsy Ross où fut cousu le premier drapeau américain, sans oublier la Liberty Bell, véritable emblème du pays. Les férus d’histoire se régaleront également de la visite du Museum of the American Revolution ou le Benjamin Franklin Museum. En 48h, nous n’avions pas le temps de visiter tous les sites et nous avons préféré nous balader à pied dans ce charmant quartier qui n’est pas sans nous rappeler Boston avec ses immeubles en briques rouges et ses parcs verdoyants.

POINTS D’INTÉRÊT

Independence Visitor Center : on vous conseille de commencer votre visite par l’Office de Tourisme où vous pourrez récupérer un plan détaillé du quartier. Notre bon plan : n’hésitez pas à grimper sur la terrasse de l’édifice qui offre une vue dégagée sur les différents sites historiques. On peut s’y poser tranquillement pour déguster un sandwich ou un café qu’on aura acheté préalablement.

On a beaucoup aimé le charme vintage de 2nd street entre Chestnut Street et Elfreth’s Alley. L’ambiance y est très cool entre les pubs, salons de tatouages old school et les quelques fresques street art.

Elfreth’s Alley est la plus ancienne rue résidentielle des Etats-Unis. Lorsque cette ruelle pavée a été construite en 1720, ses habitants étaient loins de se douter que, 300 ans plus tard, elle deviendrait la rue la plus instagrammable de Philadelphie et un haut lieu touristique. Tout le monde veut se prendre en photo devant l’une des fameuses maisons aux boiseries colorées mais elles sont tellement charmantes qu’on est prêts à patienter quelques minutes pour avoir la photo parfaite !

Center City


L’hypercentre de la ville se repère de loin avec ses nombreux buildings modernes mais aussi la tour blanche immaculée du City Hall (la mairie) avec à son sommet William Penn qui contemple la ville qu’il a fondée. Sans grande surprise, le quartier concentre de nombreux immeubles de bureaux mais aussi de grands hôtels, ou des restaurants et boutiques chics. Mais en s’éloignant un peu des grands artères, on peut découvrir de très jolies et paisibles allées résidentielles qui vous donneront envie de vous installer à Philly !

POINTS D’INTÉRÊT

City Hall : l’hôtel de ville est l’un des emblèmes de Philadelphie et les habitants de la ville sont très fiers de cette imposante construction qui, du haut de ses 167m, est la plus haute construction du monde sans structure d’acier.

Le quartier est parsemé d’oeuvres d’art à l’image du fameux Love de Robert Indiana sur JFK Plaza, certainement le spot à selfie le plus couru de la ville. D’autres gigantesques sculptures valent le détour comme Paint Torch (un pinceau de 16m de haut) ou Grumman Greenhouse (un avion écrasé au sol) tous les deux sur Lenfest Plaza (une ruelle située juste à côté de la Pennsylvania Academy of the Fine Arts).

One Liberty Observation Deck :  nous n’avons malheureusement pas eu le temps d’y monter mais la terrasse du 57ème étage offre une vue panoramique sur la ville, particulièrement impressionnante à la tombée de la nuit.

Circuits street art : la plupart des visites guidées street art organisées par le Mural Arts Program partent de la Pennsylvania Academy of the Fine Arts. Nous vous recommandons chaudement de réserver une visite sur leur site. Nous avons choisi une visite en trolley qui nous a permis de sillonner la ville jusqu’à Fishtown à la découverte des plus impressionnantes oeuvres et de leur histoire. D’autres visites sont organisées à pied ou en train en fonction de vos préférences.

Rittenhouse Square est un quartier résidentiel élégant et paisible construit autour du parc du même nom. On trouve de jolies boutiques et des restaurants plutôt chic sur Chestnut street et Walnut street.

Midtown Village : ce quartier est surnommé Gayborhood pour son importante communauté gay. Vous ne pouvez pas vous tromper, les passages piétons et panneau de rue sont aux couleurs du drapeau arc-en-ciel. On s’y est baladé rapidement mais on a beaucoup apprécié l’ambiance village qui s’en dégageait avec ses nombreuses ruelles charmantes, bordées d’arbres et de maisons colorées. C’est un quartier très vivant avec bon nombre de restaurants et de bars qui donnent envie. Ne manquez pas le bar Dirty Frank’s, une institution connue pour sa fresque des Frank célèbres.

Chinatown : c’est le 4ème plus grand quartier chinois des Etats-Unis. Nous sommes passés à pied devant l’imposante porte qui  en signale l’entrée mais nous n’avons pas eu le temps de nous y perdre.

NOS BONNES ADRESSES

Reading Terminal Market : ce marché couvert est un incontournable dont tous les guides touristiques parlent. On y trouve toute sorte de nourriture, à la fois des produits bruts et cuisinés, salés comme sucrés, et le marché est notamment connu pour sa communauté Amish qui y tient plusieurs stands. On avait hâte d’y aller car on adore les marchés et on salivait à l’idée de déguster un des fameux sandwichs au roasted pork chez DiNic’s. Mais nous avons fait l’erreur d’y aller à l’heure du déjeuner et c’était noir de monde. Il était difficile d’y circuler et les rares tables étaient prises d’assaut. Résultat, on est partis de là avec de savoureux pretzels au beurre de chez Miller’s Twist et de délicieux cookies de chez Famous 4th Street Cookies que nous avons dégustés au calme sur la terrasse de l’Independence Visitor Center.

Shake Shack : nous n’avions pas forcément prévu d’y aller (on réservait ça pour NYC) mais nous n’avons pas pu y résister en passant devant par hasard. Si vous ne connaissez pas Shake Shack, c’est une chaîne de restauration rapide proposant des burgers d’excellente qualité (steaks de boeuf Angus et filets de poulet fermiers élevés sans hormones ni antibiotiques, pain artisanal garanti sans OGM…). Pour moi, c’est de loin la meilleure chaîne de burgers que j’ai pu testés et je ne peux pas résister à leur Shackburger accompagné de frites au cheddar et bacon et d’une citronnade maison. Ce fut une première pour JC mais il a adoré !

La Colombe Coffee Roasters (Dilworth Plaza) : à défaut de tester le café emblématique de Fishtown, nous nous sommes réchauffés d’un délicieux chai tea latte tout en admirant le City Hall. Cette brûlerie de café made in Philly, reconnue pour la qualité de sa torréfaction, est aujourd’hui une chaîne de cafés branchés qui a fait des petits un peu partout dans le pays.

Fishtown & Northern


Si vous cherchez le coin hipster de Philly, vous êtes au bon endroit ! Fishtown, Kensington et Northern sont d’anciens quartiers industriels qui ont été réhabilités et envahis par les bobos de la ville. Les limites entre ces trois quartiers sont un peu floues, en tout cas pour nous 😉

Ici, pas de musées ou de sites touristiques traditionnels, on y vient pour les boutiques, bars, restaurants et le côté un peu underground. Le quartier compte un nombre important de brasseries et distilleries artisanales donc c’est un quartier très sympa pour boire un verre en fin de journée ou faire la fête à la nuit tombée. Mais surtout, c’est le quartier préféré des amateurs de street art qui se régalent des nombreuses fresques présentes dans le quartier. Fishtown n’est pas sans nous rappeler Bushwich à Brooklyn et, forcément, c’est le quartier qu’on a préféré !

POINTS D’INTÉRÊT

En arrivant du centre-ville, une étape incontournable est le premier tronçon du Rail Park. Ce sont d’anciennes voies ferroviaires réhabilitées à l’image de la High Line de New York. On peut s’y promener, se reposer dans de chouettes balançoires industrielles et surtout admirer une superbe fresque de Shepard Fairey.

Ensuite, on vous conseille de vous balader dans le quartier en remontant Frankford Avenue et en redescendant par Front Street, deux artères qui concentrent la majorité des adresses sympas.

NOS BONNES ADRESSES

Frankford Hall : un biergarten où l’on peut commander des bières allemandes dans des chopes d’un litre et des bretzels géants, ambiance très très cool mais c’est le spot le plus couru du quartier donc il faut être patient et montrer patte blanche pour pouvoir entrer

Garage Fishtown : un bar sympathique, avec le plus grand choix de bières en bouteilles de la ville, un sport différent sur chaque écran et des billards pour s’occuper

Evil Genius Beer Company : une chouette brasserie artisanale avec une cour intérieure au top pour les beaux jours

Philadelphia Brewing : la brasserie emblématique du quartier, on s’y est arrêtés lors de notre stret art tour en trolley mais on n’a malheureusement pas eu le temps de tester

Weckerly’s Ice Cream : un charmant glacier avec des ice cream sandwichs à tomber

Jinxed Fishtown : un magasin d’antiquités/brocante et de vêtements vintage

On avait aussi repéré : La Colombe Coffee Roasters (pour prende un café), Cake Life Bake Shop (pour le goûter) et Kensington Quarters (pour dîner).

Logan Square & Fairmount


Construit autour de la Benjamin Franklin Parkway, une large avenue verdoyante soi-disant inspirée des Champs Élysées, Logan Square est le quartier des musées. Situé non loin de notre hôtel, nous avons découvert ce quartier dès notre arrivée à Philly pour visiter la Barnes Foundation, au grand désespoir de JC qui s’attendait à se goinfrer de burgers et d’un soda géant après avoir posé le pied sur le sol américain ! Je vous rassure, on a couru chez Shake Shack juste après le musée 😉 Bref, je m’écarte un peu du sujet là… Les amateurs de running ou de pique-nique ne manqueront pas non plus Fairmount Park, le poumon vert de la ville, l’équivalent de Central Park à New York, avant de grimper les fameuses marches du Philadelphia Museum of Art, à la Rocky Balboa.

POINTS D’INTÉRÊT

Barnes Foundation : c’est le musée que je ne voulais absolument pas manquer à Philadelphie et c’est le musée que je conseille à tous de visiter. Cette fondation regroupe une extraordinaire collection d’oeuvres impressionnistes et post-impressionnistes, notamment 181 Renoir, 69 Cézanne, 59 Matisse ou encore 46 Picasso, pour ne citer qu’eux. Cette collection grandiose est l’oeuvre d’un riche scientifique Albert C. Barnes qui s’entoura tout au long de sa vie des plus belles oeuvres des peintres européens modernes.

La scénographie est assez déroutante car les oeuvres sont exposées dans le musée de la même manière qu’elles étaient exposées chez ce collectionneur. On a parfois l’impression d’être submergés par l’accumulation de peintures mais on y découvre des chefs d’oeuvre bien souvent méconnus car le testament de Barnes en limite le prêt. Pour faire court, vous l’aurez compris, on a adoré tous les deux ce musée.

Eastern State Penitentiary : cette prison, construite en forme d’étoile, accueillit des détenus de 1829 à 1971. Aujourd’hui, on peut déambuler dans les sinistres couloirs pour découvrir la vie des détenus et l’histoire de cette célèbre prison où séjourna Al Capone. Ce musée hors du commun promet une visite déroutante mais captivante. Frissons garantis !

Philadelphia Museum of Art : il nous a fallu faire des choix et nous n’avons pas eu le temps de visiter cet impressionnant musée, notamment connu pour sa collection d’art américain. Nous y sommes tout de mêmes passés rapidement pour découvrir les fameuses Rocky Steps.

On notera aussi le Rodin Museum, le seul musée dédié au célèbre sculpteur en dehors de Paris.

Enfin, en retournant vers l’hôtel, nous avons traversé le charmant et paisible quartier résidentiel de Spring Garden. Une agréable promenade !

NOS BONNES ADRESSES

OCF Coffee House : un très bon café situé juste en face de l’Eastern State Penitentiary. Le chai tea latte était délicieux et nous avons salivé devant toutes les assiettes qui passaient devant nos yeux.

South Philadelphia


C’est un quartier énorme dont nous n’avons exploré qu’une infime partie autour du South 9th Street Italian Market. La nourriture est la première raison pour laquelle les touristes viennent faire un tour par ici, avec le marché italien bien évidemment, mais aussi pour les fameux Philly’s Cheesteacks que JC voulait absolument goûter. Ce sandwich emblématique de la ville (constitué de fines tranches de steacks dans une baguette de pain, le tout surmonté d’oignons grillés et de fromage fondu) aurait effectivement été inventé ici.
C’est un quartier plutôt populaire et multiculturel. Sur 9th Street, on passe tour à tour des boutiques italiennes à celles mexicaines, sans oublier les épiceries asiatiques ou du Moyen Orient. Nous avons pas mal marché pour y arriver car le quartier est un peu excentré et, si c’était à refaire, nous n’aurions pas forcément perdu de temps à y aller. Si vous passez trois jours à Philadelphie, essayer de passer au marché italien pour déjeuner. Mais si vous n’y restez que 48h comme nous, passez votre chemin, et concentrez-vous plutôt sur les autres quartiers.

POINTS D’INTÉRÊT

Le marché italien : épiceries fines, traiteurs, fromagers et bouchers se succèdent sur la 9ème rue, tandis que les étales du marché sont remplis de fruits et légumes colorés. C’est le paradis pour tous les gourmands et notamment les amateurs de délices italiens.

Philadelphia’s Magic Garden: cet extraordinaire jardin de mosaïques est l’oeuvre de toute une vie de l’artiste Isaiah Zagar. Cet univers coloré et un peu déjanté, fait de brics et de brocs, ne laisse personne indifférent : soit on aime, soit on déteste ! J’aurais bien aimé visiter ce jardin hors du commun pour me faire ma propre opinion mais, à 15$ l’entrée, nous avons trouvé cela un peu cher et nous sommes contentés d’admirer le mur d’enceinte.

Electric Street (ou Percy street project) : cette ancienne ruelle malfamée est devenue une installation artistique grâce aux néons colorés qui s’allument au crépuscule. Malheureusement pour nous, nous n’avons pas eu la chance de les voir s’éclairer car nous y étions certainement trop tôt.

NOS BONNES ADRESSES

Pat’s King of Steacks et Geno’s Steacks : le premier se vante d’avoir inventé le  fameux Cheesesteack et le second de préparer les meilleurs de la ville. Qui a raison ?  On vous laisse juger ! On avait prévu de goûter les deux pour élire notre préféré mais le sandwich de Pat’s king of Steacks a eu raison de notre estomac. Pour être totalement honnêtes, ce sandwich mythique ne nous a pas laissé un souvenir gustatif impérissable !

Tattooed Mom : un bar à la déco complètement déjantée, limite kitsch, et à l’ambiance plutôt étudiante mais conviviale avec des cocktails maison originaux.

Notre planning


48 heures à Philadelphie, suivez notre planning

Nous avons logé au Best Western Plus Philadelphia Convention Center. L’hôtel n’a vraiment rien d’extraordinaire mais c’est propre, bien placé pour sillonner la ville et le petit-déjeuner sous forme de buffet est varié et copieux.

Laisser un commentaire

Article précédent Article suivant
%d blogueurs aiment cette page :